Dre Susan Phillips
Kingston, ON

Susan Phillips

Pour Dre Susan Phillips, le choix de faire carrière en médecine de famille découle de trois principes qui lui ont été inculqués par son éducation : doute toujours, traite les gens également et avec dignité et si tu travailles fort, tu peux tout faire. Après une incertitude initiale, elle a choisi sa voie et s’est inscrite en sciences physiques à l’Université de Guelph, puis en médecine à l’Université Queen’s. Elle a ensuite fait sa résidence en médecine familiale à l’Université de Toronto. Comme il n’y avait pas de médecin dans sa famille, c’est son propre médecin de famille qui lui a servi – et lui sert encore – de modèle.

Dre Phillips est présentement directrice de la recherche au Département de médecine de famille de l’Université Queen’s. Les expériences qu’elle a vécues il y a plus de 35 ans, au début de sa pratique dans le Nord-Ouest de l’Ontario, ont eu une influence marquante sur sa carrière. À l’époque, elle faisait partie d’une équipe de quatre médecins chargée de visiter en avion les communautés autochtones éloignées. Les réalités de la pratique de médecine de famille à Sioux Lookout lui ont fait prendre conscience que les conditions sociales et économiques d’une personne peuvent être des facteurs déterminants de sa santé. L’incapacité de trouver des données probantes susceptibles de l’aider à remédier aux situations dont elle était témoin l’a motivée à devenir chercheuse, ce qui l’a amenée à étudier la santé des femmes, les questions liées au genre, le vieillissement en santé, les effets de la petite enfance et tout au long de la vie et la résilience. Pour ses recherches sur les soins primaires, elle s’est rendue au Tadjikistan, en Géorgie, en Bosnie, en Serbie, en Albanie, en Suède et en Inde.

Dre Phillips estime qu’elle est la personne la plus chanceuse au monde parce qu’elle peut associer les défis, les surprises et les gratifications de la médecine familiale et la possibilité de prendre du recul et de répondre aux questions qui découlent de la pratique. Elle est aussi reconnaissante de pouvoir accomplir tout cela au sein d’un réseau de collaboration composé de praticiens et d’amis.

Prix du CMFC pour l’ensemble des réalisations dans la recherche en médecine familiale

Ce prix est nommé à la mémoire du Dr W. Victor Johnston, premier directeur général du CMFC (1954-1964). Il reconnaît des médecins de famille reconnus sur la scène nationale ou internationale qui, par leur leadership, ont fait des contributions remarquables à la discipline de médecine familiale au Canada et à l’étranger.